La Remue-Ménage #1

Louise Calzada
Dj set (Hip-hop/Trap)
Le Vasco
Live (R'n'b/Electro-pop)
Bulky
Alexandre Bavard x Emanuelle Soum / Performance
Khng Khan
Live
Drame Nature
Dj set (Baile Funk)
Drône
ss17- pôlar

Sur vos agendas :

Event Facebook

Évènement Navigation

Le 3 mai prochain se tiendra la première édition des soirées Remue-Ménage prônant une approche pluridisciplinaire de la fête où live, dj set, performance et textile se rencontrent pour une célébration totale.

Le Vasco / Khng Khan / Drame Nature / Mosa87 : quatre figures actives de la scène alternative parisienne, réunies par leur identité forte, leur hyper productivité, leur réflexion sur l’image et leur position subversive, viendront défendre cette vision le 3 mai prochain à La Folie Paris.

L’énergie de la musique et de la danse sera transcendée par une carte blanche accordée à la jeune marque de streetwear futuriste d r ô n e, partenaire visuel de la soirée.
Tous les artistes (à l’exception de la performance Bulky) porteront les pièces de la collection ss17 – pôlar, et une partie de la scénographie sera confiée a la marque, entre écrans de sécurité live et voyeurisme digital, pour une ambiance « stalkage contemporain » des plus troublantes.

C’est sous un soleil caressant que l’on vous attend A la Folie Paris munis de vos plus belles tenues !
Amis danseurs et autres marathoniens du dancefloor, vous êtes largement priés de venir transpirer à grosse gouttes dans cette fosse devenue légendaire !

En ouverture de soirée, c’est Louise Calzada, la chanteuse de Le Vasco qui nous cajolera les oreilles avec des tracks hip hop & trap dont elle seule a le secret !
Une brigade antidab sera présente sur les lieux.

Ayant sorti un premier album remarqué en début d’année, La Transe des Oiseaux, Le Vasco allie avec lucidité et humour les aléas du quotidien sur fond d’électro-pop post-internet. Louise chante, Nils quant à lui crée une chorale synthétique issue de sa propre voix et Raphaël joue de son ordinateur personnel. Génération 2.0, leur son unique se fait l’écho des épreuves qu’ils ont traversé : des chagrins d’amour y sont confessés et soignés via des fenêtres de discussion internet imagées et projetées. En spectateur voyeur, Le Vasco nous plonge dans un dialogue ouvert soutenu par une scénographie soignée.

Le Bulky est un système de notation du mouvement généré par le tag. Cette écriture du geste prend appui sur une dynamisation et une appropriation de l’alphabet géorgien, d’où l’artiste est originaire. Alexandre Bavard est un artiste pluriel : peintre, plasticien et plus récemment chorégraphe. Inspiré du style baroque de son alter-ego MOSA, il propose avec la performance Bulky de fusionner la danse et la pratique du tag. Bulky nous convie à un rituel urbain considérant les architectures de toutes échelles, du geste à l’écriture, par une chorégraphie viscérale peignant dans l’espace des calligraphies éphémères.

Rappeur producteur et instrumentiste (basse, sanshin, clavier), Khng Khan est un jeune renégat des steppes mongols au sein du vortex urbain, son flow anomalique défie les lois du rythme et de la physique. Marqué par son éducation jazz, sa passion du hip hop et son intérêt pour la musique contemporaine il se veut universel et l’incarnation de mythes personnels.

Simon ThiébautDrame Nature – est une figure transgenre phare du paris sous-terrain. Glamour par religion, il(e) multiplie les casquettes de modèl(e), photographe, actrice, et figurant(e). On le connaît aussi pour être l’organisatrice des Parkingstones, soirées devenues incontournables où se réunit la faune la plus bouillante de Paris et ses environs ! C’est sous son nom de scène, Drame Nature, qu’elle viendra harponner nos bassins et nos esgourdes à gros renfort de baile funk, genre qui puise ses origines dans les favelas de Rio de Janeiro. Clairement une invitation à une transe très peu vêtue !

d r ô n e est une marque française de vêtements pour hommes, basée à Paris.  L’identité du collectif réside dans des looks forts, toujours fonctionnels, souvent techniques, parfois agressifs.  L’hiver dernier il y avait l’influence des power-rangers et des fermetures étanches, cette fois-ci, comme tous les ans. Cet été, la question de la polarité est au centre de la collection. Le rouge vif s’oppose et se joint au bleu électrique, entourés de noir et de blanc. Les matières sont techniques, les fermetures optimisées et la découpe des vêtements souligne les flux énergétiques du corps.