Le Festival de la Zouz #2

Sur vos agendas :

Event Facebook

  • Cet évènement est passé

On dit souvent en avril, ne te… Non non non, pas de ça chez nous ! Avec toutes les ZouZes en Folie que l’on réunit pour cette deuxième édition, on va fêter le printemps en Retard mais comme il se doit ! La ZouZance remet le couvert avec toujours plus de meufs créatives, inspirées et inspirantes.

Des illustrations en Retard, des courts-métrages coups de poings, des sacs faits à partir de livres, du crochet et des points de croix, du tatouage et des culottes, des paillettes (évidemment!), beaucoup de surprises et du bon son dans tes oreilles.

Illustration w/ Team Retard

Anna Wanda Gogusey est née en 1990 et se balade régulièrement avec un collier où pend une patte d’alligator. Diplômée de l’ENSAAMA, cette illustratrice particulièrement douée (sans déconner), n’est pas franchement la personne à inviter pour une partie de Pictionnary. Directrice artistique de Retard Magazine, co-fondatrice de la marque de t-shirts Unseven, elle a dernièrement illustré le livre de Nora Hamzawi et collabore pour de nombreuses publications (Psychologies Magazine, Kiblind) tout en continuant à côté sa carrière d’artiste et de tatoueuse.
sitepage FB

Roca Balboa est née en 1990 et aimerait bien réadopter des rats. Diplômée d’un DMA à l’école d’Estienne, cette illustratrice et tatoueuse a l’air d’un petit chaton tout mignon. Elle est aussi la détentrice de la gouaille la plus hardcore qu’on connaisse. Et d’un putain de talent pour le dessin. Cette jeune artiste qu’on a vu dans les pages de Vice ou de Biscoto travaille différents matériaux (avec une prédilection pour la fausse fourrure) et se réapproprie la culture pop avec ce qu’il faut de Yolo.
sitepage FB

Projections

En 2016, Anna et Laura remportaient le concours de courts-métrages organisé par l’association No Gynophobie. Sur Snapchat et YouTube, les deux comédiennes entendent bien démonter les clichés sexistes grâce à leurs vidéos bourrées d’humour. C’est tout naturellement qu’on les retrouvera à « à la folie » pour notre grande réunion de ZouZes !
page FB

Market

Dilettante : (nom féminin tiré de l’italien) Personne qui n’envisage toute chose que du point de vue esthétique avec un certain scepticisme général. Les nôtres de « Dilettantes » confectionnent des sacs artisanalement à partir de livres. Toutes les créations sont uniques et personnalisables.
page FB

Les Soeurs Tétons – Détournements mineurs en féminisme majeur. Jeanne (factotum artistique, créatrice textile), Lucie Bambi (artiste tatoueuse) et leurs quatre tétons percés s’invitent pour pimper vos derrières ! Détourneuses de mots, renverseuses d’objets, elles laissent sur leur passage (et votre lingerie) des tâches colorées d’humour pas toujours poétique… Assistées par toute une bande artistico-déjantée, les Sœurs Tétons font la révolution par en dessous, en vous proposant leur collection de culottes culottées, à assumer sans modération. 100% coton, illustrées et sérigraphiées à la main, avec de vrais ovaires dedans. Des culottes pour que nos culs luttent!
page FB

Cross Bitch : Clémence fait des points de croix et des broderies, rigolols et parfois engagés, mais des cache-tétons pour fières poitrines. Elle persévère depuis 2011 !
Page FB

La crocheteuse du métro monte des mailles plus vite que son ombre. Tel un cow-boy qui tire avec son pistolet, elle dégaine son crochet pour élaborer des objets tous plus étranges les uns que les autres. Univers geek, Star Wars, The Simpsons, Futurama et autres, figurines, bonnets, porte clefs, elle mets ses petites mains crochues à votre service.
sitepage FB

Tatouages et paillettes

Lucie (Les Soeurs Tétons) aime les corps, les motifs détaillés et les aiguilles. C’est ainsi qu’elle commence son parcours en brodant des planches d’anatomie sur des canevas avant de comprendre que c’est sur le corps lui-même qu’il lui faut planter ses aiguilles pour que ses motifs prennent vie. Avec un univers graphique riche, mêlant fleurs, insectes, monstres mais aussi icônes religieuses, Lucie s’assume dans un style détaillé entre dot et gravure. Autodidacte et inspirée, elle a rejoint l’équipe de Marquis the Original (Lyon) chez qui elle officie depuis 2014.

Paillettes d’amour c’est deux chouettes nanas qui, arborant un sourire sans fin, s’adonnent aux plaisirs merveilleux des paillettes. Quoi de mieux que de se faire barioler le visage d’une scintillante couche d’amour ? Lors des soirées, brunchs et événements aussi différents que cool, elles sont là pour maquiller et apporter une petite touche de love sur vos jolis minois. N’hésitez pas à les solliciter pendant la soirée, elles sont toujours ravies de vous rendre belles & beaux !
page FB

Musique

Retard, c’est tout plein de trucs à la fois, un peu comme les pot-pourris de ta mère dans sa période Pier Import. C’est une association menée par six filles de Paris et un peu de Bruxelles. Par ce fait, il en découle forcément un côté féminin et féministe. Retard est un collectif réunissant des passionnées d’illustration, d’écriture, d’événementiel, de radio, de vidéo et de musique, qui s’intéresse autant à Rihanna qu’à Chomsky. Retard a souvent la gueule d’un site internet, et accueille des contributeurs de tous les bords, pour une nuit ou pour toute la vie. Retard organise aussi des teufs, des karaokés, des mariages, des twisters, des ateliers, des concerts, anime tout et n’importe quoi, pour lui mais surtout pour le plaisir. Retard est un laboratoire des possibles, c’est chez nous, mais c’est aussi chez toi. Alors bienvenue bitches.

Et si on amenait un peu de féminité dans le paysage techno parisien ? Multi-facette, Lea Occhi est une jeune parisienne issue du collectif Molécule qui entend bien faire parler d’elle. Inspiration berlinoise et charme à l’italienne, elle manie la musique avec éloquence aux kicks toujours implacables. Avec un groove prenant, ses sets oscillent entre une techno brutale, une tech-house endiablée et une micro-house raffinée… Ses beats nous transportent alors dans une atmosphère hypnotique, mélodieuse, envoûtante et soignée. Oh yeah !
Page FB

Activiste de la nuit parisienne lesbienne avec les Barbi(e)turix, Adeuline Journey fait partie de ces hyperactives de la night qui mixent partout, tout le temps, organisent des soirées aux noms étranges – Sneaky Sneaky, bonsoir ! – et fait des playlists de folie, quand elle ne rédac-chauffe pas chez Heeboo. Avec sa culture musicale overpointue, Adeuline balance des sets, entre dance-wave, nu-disco et techno. C’est incorrect, sexy, déraisonnable et racoleur : on adore !
Page FB